Flash Info

    LE PATRIMOINE ARBORE COMMUNAL (article en cours)

   LES ZONES HUMIDES (article en cours)

   LE SIARJA (article en cours)

   LA FORÊT REGIONALE D'ETRECHY

D’une superficie de plus de 100 ha, occupe un coteau allongé d’est en ouest. Les randonneurs, les vététistes, les joggeurs et les cavaliers s’adonnent aux joies de la promenade dans sa partie dite des Bois du Roussay.

Les familles se donnent rendez-vous aux beaux jours pour pique-niquer à la Butte Saint-Martin et au Bois Ferrand, où se situe l’ancienne carrière de sable. La diversité de paysages, de la flore et de la faune ainsi que la présence de blocs de grès et d’une grande pelouse calcicole présentent un attrait particulier pour tous les amoureux de la nature. Son aménagement et sa gestio sont assuré par l'Agence des Espaces Verts de la Région Île-de-France (AEV) en concertation avec la ville d’Etréchy.

Pour mieux comprendre les objectifs de l’Aménagement forestier du massif, programmé pour les 19 années à venir, téléchargez le compte-rendu du Comité d’usagers qui a eu lieu à Etréchy (Espace Jean Monnet), le 23 mars 2018 :  Site AEV Etréchy

Parcours en forêt d'Etréchy.pdf   -   Inventaire naturalistes de la forêt d'Etréchy.pdf   -    Comité des usagers.pdf


La circulation des véhicules à moteur, en dehors des voies ouvertes à la circulation publique (routes nationales, départementales, communales et les chemins ruraux) dégrade les milieux naturels. Elle est source de dangers et de nuisances. Pour ces raisons, elle est soumise à une réglementation très stricte dans les espaces naturels.

 

   En forêt, la pratique des sports motorisés est interdite sur l’ensemble des routes présentant une signalisation matérialisée par un panneau d’interdiction ou une barrière (même ouverte). Cela concerne tous les engins terrestres à moteur, du véhicule de tourisme à la moto en passant par le 4x4 ou encore le quad.
Les seuls véhicules à moteur autorisés à circuler en forêt sont les véhicules utilisés :

- pour les services publics de secours (pompiers, police) ;

- à des ­fins professionnelles liées à la protection, à l’aménagement et l’entretien des massifs (ex : tracteurs, véhicules de service ONF ou AEV, bûcherons, entreprises de nettoyage...) ;

- et, ponctuellement, par les partenaires de l’AEV dans le cadre de conventions : par exemple dans le cadre d’évènements sportifs requérant un accès pour le dépôt de matériel.
Un délit qui peut coûter gros : les contrevenants s’exposent à des amendes de 1 500€ (Article R.331-3 du Code Forestier et Article R.362-1 du Code de l’Environnement).

Selon les cas, le véhicule peut être saisi. Lorsque le délit est assorti d’un défaut d’assurance, de permis de conduire ou d’immatriculation, les détenteurs du véhicule font l’objet d’un transfert immédiat au commissariat de secteur. En plus de l’amende, le juge peut prononcer une peine d’immobilisation du véhicule pour 6 mois, de confiscation du véhicule, ou de suspension du permis de conduire pendant 1 an. Enfin, le fait de ne pas s’arrêter aux injonctions des inspecteurs de l’environnement de l’ONCFS est maintenant constitutif d’un délit de 6 mois d’emprisonnement et de 15 000€ d’amende.

Emportez vos déchets !


Au début du mois de juillet, les poubelles situées sur les parkings de la Forêt régionale d’Etréchy ont été retirées.
Les promeneurs sont priés désormais de repartir avec leurs déchets. Des panneaux ont été installés sur place pour les informer.

La décision a été prise par l’Agence des Espaces Verts de la Région d’Île-de-France (AEV), aménageur et gestionnaire du site et pour laquelle la situation n’est plus tenable : les poubelles continuellement pleines débordent, avec des déchets qui s’amoncellent à leur pied, et le ramassage pourtant régulier ne suffit plus à conserver la forêt propre. Avec la fin du confinement, le phénomène s’est encore accentué...
Augmenter le rythme de ramassage n’est pas envisageable. Cela aurait un impact significatif sur la capacité de l’AEV, à réaliser, faute de budget, les autres travaux nécessaires à l’entretien de la forêt en général (fauche, tonte, élagages...). La propreté occupe déjà une part trop importante de ce budget global d’entretien : entre 50% et 59% ces trois dernières années ! Un coût supporté par l’AEV et indirectement, par les usagers !
La responsabilisation de chacun est la seule solution !

La propreté de la forêt : tous responsables
Les usagers des forêts eux-mêmes se plaignent de la situation : de manière générale, le manque de propreté est l’une de leurs principales réclamations, motivée par la volonté de conserver une forêt propre, accueillante et en bonne santé, dans laquelle ils puissent se promener avec plaisir et en toute sécurité.
Le retrait des poubelles leur offre ici l’occasion d’agir. Par exemple en prenant l’habitude, après un pique-nique, de ramener avec eux leurs déchets alimentaires ou emballages divers (la plupart recyclables).
C’est au prix de ces petits gestes faciles à adopter que la forêt sera protégée.

Abandon de déchets en forêt : risques pour les contrevenants
Depuis le 26 mars 2015, l’amende maximale encourue en cas d’abandon de déchets est passée de 150 euros à 450 euros. Tous les types de déchets sont concernés : poubelles, mégots de cigarette, sacs plastiques, déjections (humaines ou canines), matériaux (tôle, ciment, bois…), liquides insalubres, et plus généralement tout autre objet quelle que soit sa nature.

Vos droits et démarches en ligne